Ce qu’il faut savoir sur les oldtimers

Les propriétaires de voitures anciennes ou oldtimers se font un plaisir de reprendre la route dès l’arrivée du printemps. Ces cinq dernières années, leur nombre a augmenté de 50 %. Il en existe toutes sortes de catégories, des modèles d’époque très chers et uniques aux voitures de sport « nostalgiques » en passant par les fourgonnettes branchées. Une chose est sûre : les Belges sont attachés à leurs voitures anciennes.


Mais que faut-il savoir à leur sujet, au juste ? Au niveau fédéral, le véhicule doit avoir 30 ans à partir de 2020 pour avoir le statut d’ancêtre, ce qui était déjà le cas en Wallonie, par exemple. En Flandre, il existe une mesure transitoire.

Ce qu’il faut savoir sur les contrôles techniques

Les contrôles techniques sont également visés par une mesure transitoire et l’on observe des différences entre les régions. Ainsi, en Flandre, les voitures anciennes doivent être soumises à des contrôles périodiques depuis 2018. Chaque année pour les modèles entre 25 et 30 ans, tous les deux ans pour ceux ayant plus de 30 ans et tous les cinq ans pour les véhicules à partir de 50 ans. Une tendance que l’on constate aussi dans les autres régions : plus le véhicule est ancien, moins il doit faire l’objet de contrôles techniques fréquents. 

Ce qu’il faut savoir sur l’utilisation

Jusqu’à la mi-2013, l’utilisation d’un modèle d’époque doté d’une plaque O était autorisée uniquement pour des essais et dans un rayon de 25 kilomètres autour du lieu de résidence ou du garage, entre le lever et le coucher du soleil, dans le cadre d’une manifestation autorisée ou pour se rendre à ce type d’événements. De nouvelles règles sont applicables depuis le 1er juillet 2013. Désormais, l’utilisation d’un véhicule ayant le statut d’ancêtre (et une plaque d’immatriculation O) est autorisée de jour comme de nuit, quelle que soit la distance, et pas uniquement le cadre d’une manifestation. Seules les voitures anciennes dotées de chenilles font exception aux nouvelles règles. Elles ne peuvent être utilisées que pour des essais dans un rayon de 3 km autour de leur garage ainsi que lors de manifestations, et ce, en raison des dégâts qu’elles peuvent causer à la route et au sous-sol.

Toutefois, certaines limites demeurent. Les voitures anciennes doivent être utilisées à des fins récréatives.  L’utilisation commerciale et professionnelle, les déplacements entre le domicile et le travail ou l’école et les transports sont donc interdits.

Ce qu’ il faut savoir sur l’assurance

Les modèles d’époque doivent obligatoirement être couverts par une assurance RC, même si les primes sont nettement moins élevées que pour une assurance auto. Par ailleurs, la plupart des assurances pour voitures anciennes sont assorties de conditions strictes qui dépendent de l’assureur que vous choisissez. Tout comme pour une voiture ordinaire, vous pouvez souscrire une omnium pour votre modèle d’époque.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le statut d’ancêtre et l’assurance la mieux adaptée, n’hésitez pas à nous contacter.

Coordonnées

TASSIGNY CHRISTIAN SPRL
Courtier en assurances
Rue de Bastogne, 142
6700 Arlon
FSMA n° 042547 A
Tél 063 22 70 11
contact@tassigny.be

bouton acdcourtalux

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.   Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus     J'ai compris